Des impacts quantifiés

Ces forces sont mesurées, quantifiées et suivies régulièrement sur un site dédié d'analyse bibliographique : 
  • 2,4 % de nos 7 500 publications en sciences, ingénierie et santé figurent parmi les 1 % de publications les plus citées. Les disciplines les plus visibles sont la physique, les sciences de la terre, le génie mécanique, les mathématiques, la biologie fondamentale, la chimie et le génie chimique, la pharmacie et la recherche médicale (dans le domaine des sciences, de l'ingénierie et de la santé), et l'archéologie, l'anthropologie, les études religieuses, les sciences du langage, le droit, l'économie expérimentale et la psychologie (dans le domaine des sciences humaines et sociales). L'oncologie occupe une place exceptionnelle, avec 15 % de la part nationale des publications scientifiques. Les autres disciplines très visibles sont la recherche médicale (8,3 %), la biologie fondamentale (7,5 %) et la chimie (7,4 %). Ses parts de copublications les plus élevées concernent les sciences de la terre (70 % des collaborations internationales, 48,9 % des collaborations européennes) et la physique (64,6 % et 44,9 %).
  • Les graphiques ci-dessous montrent le poids du consortium, par thématiques, dans les publications mondiales. Toutes disciplines confondues, le consortium d’établissements pèse 7% des publications françaises
publications lynx
publications lynx


publications lynx 2
publications lynx 2